Charte protectrice saumon

       

L’Association de la Rivière Petit-Saguenay va de l’avant dans la sauvegarde de son patrimoine aquatique. Pour augmenter le taux de survie du saumon dans la rivière qui coule sur son territoire, l’ARPS institue la Charte protectrice du saumon atlantique de la Rivière Petit-Saguenay. Ce document fondateur se veut garant d’une gestion et d’une pratique sportive réfléchie en harmonie avec les principes du développement durable et du respect de l’environnement.

Au fil des ans, les remises à l’eau se sont multipliées chez nos pêcheurs à la mouche soucieux de conserver une qualité de pêche et d’assurer un legs pour les générations futures. Malgré l’amélioration constante des techniques de graciation, l’observation sporadique d’une mortalité chez les saumons graciés fut en partie expliquée par l’inexpérience et le manque de préparation de certains. Un programme s’est alors mis en branle durant saison de pêche 2012 pour effectuer un grand exercice de sensibilisation sur les facteurs décisifs pouvant mener à une pêche ayant une traçabilité positive sur la ressource salmonicole. Ainsi, seront mises au centre la durée du combat et la température de l’eau, deux données essentielles à considérer pour maximiser la récupération du poisson et favoriser le dépôt d’œufs dans la rivière. Grâce aux moyens déployés par l’Association de la Rivière Petit-Saguenay, il a été développé toute une gamme d’outils pour la promotion d’une pêche responsable de même qu’une expertise sur la pratique de la remise à l’eau et son impact sur la faune.

La Charte protectrice du saumon atlantique de la Rivière Petit-Saguenay a pour objectif de liguer ensemble tous les intervenants d’un territoire pour s’en faire des partenaires dans sa démarche d’amélioration du taux de survie du saumon atlantique. Pour rallier les acteurs du milieu, la charte se décline en cinq (5) moutures différentes affichées ci-dessous. Elles constituent ensemble une invitation au développement d’un sentiment d’appartenance à la ressource saumon et à la diffusion d’une pratique sportive durable.

En espérant que ce projet novateur inspire et suscite un engagement renouvelé chez les rivières à saumon de chez nous!

L’Association de la Rivière Petit-Saguenay remercie ses partenaires sans lesquels ce projet n’aurait pu être mené à terme : la Fondation pour la conservation du saumon de l’Atlantique, le Domaine Laforest, la Municipalité de Petit-Saguenay ainsi que le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune. La supervision du projet s’est déroulée sous l’œil vigilant d’un comité dévoué composé de Richard Bernier, Mario Fillion, Graeme Deighton, Faruk Ekich et Élias Côté./p>